La Confrérie du Fiadone, une promotion de la cuisine traditionnelle Corse

La Confrérie du Fiadone, une promotion de la cuisine traditionnelle Corse

Après la chocolatière artisanale Corse Aline Giammertini, nous allons à la découverte de la Confrérie du Fiadone à travers une interview qui nous a été accordée par Noëlle CASABIANCA Grand maître de la Confrérie du Fiadone !

 

- La Confrérie du Fiadone existe depuis 2013, quels sont les objectifs qui vous ont poussé à vous lancer dans cette démarche ?

"Une crise de rébellion face aux confréries gastronomiques continentales vantant leurs différentes recettes et produits régionaux. Je me suis dit : "Et pourquoi pas nous ???" Nous sommes dignes, avec nos recettes ancestrales et nos supers produits, d'avoir notre confrérie gastronomique en Corse."

 

- Vous participez régulièrement à des foires – ainsi que le salon du chocolat de Bastia -, comment se passe le contact avec les visiteurs lors de ses événements ?

"Les visiteurs sont d’abord intrigués par notre tenue ; ils viennent volontiers nous questionner, puis ils sont enchantés de l’existence et de l’implication de la confrérie sur la corse et à l’international."

 

- Vous mettez en avant des échanges avec d'autres régions, avez-vous déjà participé à des événements hors de Corse pour faire découvrir vos produits locaux ?

"Oui nous nous sommes rendues en Roumanie pour partager sur le plan culinaire et linguistique, qui est très proche de la corse avec ses origines latines. Nous avons participé au chapitre de la Confrérie du pois chiche de Derougiers. La confrérie des noisettines du Médoc avec qui nous échangeons sur la noisette insulaire, celle de Cervione. La Confrérie du Fiadone est membre du conseil Français des Confréries, avec lequel nous avons beaucoup d’échange. Confraternita Dei Cinghialotti italienne avec qui nous échangeons sur le sanglier corse. Et d’autres confréries internationales."

 

- Le 14 mai dernier, l'association du chocolat & des Délices de Corse a organisé une croisière gourmande et chocolatée entre Bastia et l'île d'Elbe, quel bilan tirez-vous après cet événement pour la Confrérie ?

"Un bilan très positif, auprès des visiteurs et des participants. Une belle rencontre avec les grands chefs qui ont gouté et apprécié nos fiadone, un bel échange avec le personnel de cuisine du Corsica ferries qui s’est intéressé aux produits corses (le brocciu) qu’il n’utilise pas à bord. Et un échange culturel et gastronomique avec les viticulteurs de l’ile d’Elbe à terre. Ainsi que la visite de la brasserie de la bière Napoléon, que l’on a mis en contacte avec la brasserie A Pietra sur Ajaccio."

 

- Vous êtes à Ajaccio, mais vous participez aux salons du chocolat à Bastia depuis deux ans, faire découvrir vos produits vous a-t-il permis d'avoir des retombées personnellement ?

"Oui, notre but de valoriser les produits, les producteurs et artisans corses, a permis par le biais du salon du chocolat de facilité l’échange entre eux et ceux du continents.qui pour nous est une satisfaction personnelle."

 

- La Confrérie du fiadone est membre du conseil Français des confréries,une autre façon de mettre les produits Corses en avant?

"Oui cela apporte une crédibilité et une reconnaissance à notre travail de bénévoles."

 

- Enfin pour terminer, que vous souhaiter pour l'avenir ?

"Une meilleur définition des produits, avec des appellations plus simple a comprendre par le public, les termes de AOC, AOP et leurs cahiers des charges étant assez obscures pour le grands publics. Nous souhaiterions que les produits corses se définissent en deux appellations, « a la façon corse » et « 100% corse ».
Merci pour cette interwiew."

    

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

    
        Twitter         Facebook         Google Plus         Linkedin         email     
    
        Flattr !     

‹ Retour aux actualités

  • TOUT CACAO